A part of ROBERT PATTINSON FRANCE
Le premier forum francophone dédié à l'acteur britannique Robert Pattinson ! Enjoy !
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fruits de mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Note
01
0%
 0% [ 0 ]
02
0%
 0% [ 0 ]
03
0%
 0% [ 0 ]
04
0%
 0% [ 0 ]
05
0%
 0% [ 0 ]
06
25%
 25% [ 1 ]
07
25%
 25% [ 1 ]
08
25%
 25% [ 1 ]
09
25%
 25% [ 1 ]
10
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fruits de mer   Mer 29 Déc - 16:15

Création de la sig par moi-même, ainsi que de l'OS.
Ayant du retard, je ne figurerais donc pas dans le concours mais je tenais à y participer " pour le fun ".



En tout cas, bonne merde à tous/toutes pour le concours !

Enjoy ! =)

Seafood for Xmas


La nuit tombée à peine sur la Nouvelle-Angleterre. Les 14 millions d'habitants semblaient avoir disparut des rues et pourtant..

Chacune des maisons des quartiers rayonnées de somptueuses luminosités de noël, toutes aussi extraverties les unes que les autres. C'était ainsi à Boston, on ne s'attend jamais à voir un sans abris errer dans la ville, chaque foyer pour personnes en détresses restés ouverts afin de réchauffer ne serait-ce qu'une soirée l'âme et le corps d'un de ces citoyens.

Je m'appelle Kathelyne Spencer et ce soir je fais parties de ces citoyens abandonnés de tous, seul le révérant Parker semble être le seul à ne m'avoir jamais abandonné.

- Voici un présent pour toi ma jeune enfant, passer son vingt-et-unième anniversaire dans un tel endroit n'est pas concevable. Je ne peux te laisser ainsi, moi qui te connais depuis ta tendre enfance et t'élève comme ma propre enfant je te donne la chance de vivre enfin ce que la vie aurait du t'offrir depuis ta naissance. La majorité t'offre la liberté. Me dit-il tout en me tendant une enveloppe vierge d'écriture.

Je rougis, comme à chacun de ces présents depuis mon cinquième anniversaire et le remercie d'un geste de croix.
J'ouvris alors l'enveloppe, ne comprenant pas forcement ce qu'il pourrait y avoir là dedans. Il s'agissait d'une lettre, du moins c'est ce que j'en concluais vus sa structure. Je me mis alors à la lire sous le regard du révérant.



Á notre fille,

Chère Kathelyne, voici quinze ans que tu nous manques. Quinze ans que notre fille n'est pas là pour noël.
Le révérant Parker possédant le secret absolu ne pouvait en effet rien te révéler.

Il y a exactement quatorze ans de cela, alors que tu n’étais encore qu’une très jeune enfant, la maladie cohabitée avec nous. Tes frère et sœurs à peine plus âgés que toi peinés à respirer comme il le fallait, ne pouvaient vivre correctement sans les frais minimum médicaux qu’ils devaient recevoir.

C’est pourquoi, nous avons préférés que tu puisses vivre en bonne santé et loin des malheurs de notre famille.

Je sais que cela fait déjà quinze ans, mais grâce à l’éducation que tu as pu recevoir dans un autre foyer, et l’argent que nous avons pu accumuler grâce aux aides et le travail de ton père, notre famille se porte enfin en meilleur santé depuis quelques temps.

Nous avons vaincus la maladie, ton frère est devenu malgré son cancer un beau et talentueux artiste, tes sœurs qui autrefois peinaient à tenir debout car leurs os se brisés sans cesses sont devenues de belles et magnifiques modèles. Nous sommes sure que tu es devenue comme eux et nous espérons te voir pour le 25 décembre et commencer enfin une vie à 6, comme nous le rêvons depuis quinze ans.

Nous n’avons jamais cessé de t’aimer.

Richard et Clare.



Je ne savais pas réellement quel sentiment m'habitait en ce moment-même. Je ne m'attendais plus à ce que mes parents me contact, j'avais même essayé d'oublier leur images dans ma tête mais je n'y étais jamais parvenue.
Je me rappelais de mes deux grandes sœurs et de mon grand frère. Mes deux sœurs étaient blondes contrairement à moi, brune aux reflets acajou. Mon frère me ressemblait assez, nous n'avions que quelques années d'écart, il me défendait toujours lorsque nous étions petit et je me rappel encore la dernière fois que je l'ai vus, maigre et pal; en partant dans l'avion à cette époque là, je crus que jamais je ne le reverrais vivant.

Le révérant me regardait toujours silencieusement, attendant surement une réaction de ma part. Je passais comme à mon habitude ma main dans mes cheveux, gênée de n'avoir aucune réaction spéciale. Ni de joie, ni de haine ne venait. Je n'étais qu'une jeune femme vidée de tous sentiments depuis cet abandon.

- Les avez-vous déjà vus ?
Demandais-je au révérant.
- Simplement en photos..
Répondit-il d'un air étrange.
- Puis-je en voir une ? Mon frère me ressemble-t-il encore ?
Demandais-je, en espérant que le temps n'est pas tout effacé.

//////////////////////////////////////////////////

- Robert, apporte-nous l'étoile s'il te plait.
Appela ma mère.
- Oui maman, j'arrive.

Il était 18 heures et le sapin brillait comme jamais auparavant. Cela faisait que quelques années que nous avions les moyens d'en avoir un comme tout le monde, à présent que nos dettes et frais médicaux ne nous importunés plus.

Le cinéma m'avait aidé à payer tous nos crédits et propulser mes sœurs dans le mannequina qu'elles rêvaient depuis toutes petites.

Tout le monde connait cette partie de ma vie, la presse n'a pu s'empêcher de se régaler à l'étaler dans les magazines mais ma famille et moi-même s'en contre-fichons, nous avons réussis à avancer dignement et à présent il ne manquait plus qu'une chose à notre bonheur enfin présent, Kathelyne.

Seule ma petite sœur avait eu cette chance de n'avoir été absorbée par la maladie des années durant. Mes parents avaient jugés bon de l'envoyer dans un endroit isolé en Nouvelle-Angleterre là où un révérant et ami d'enfance de mon père vivait. Nous avions quelques fois des nouvelles mais le téléphone coûté assez cher lorsque nos moyens étaient restreints.

J'avais déjà essayé de la contacter mais n'ayant toujours pas la majorité, je n'en avais pas le droit; mes parents l'avaient "abandonnés" et donc la loi disait que toutes informations antérieurs à cela ne pouvaient lui être communiquées.

Aujourd'hui, nous préparons sans elle sa majorité. Demain peut-être sera-t-elle là pour la fêter avec nous ?! Je l'espéré de tout cœur et si cela ne se produirait pas, j'irai la voir par mes propres moyens.
J’aidais ma mère à poser l’étoile sur la pointe du sapin. Toute la famille le regardé comme émerveillé mais il manquait tout de même une présence, la sienne. La dernière fois qu’un sapin fut entièrement décoré et un minimum correct était lorsque j’étais encore enfant, notre dernier noël à six.

Nous ne mangeâmes pas des masses ce soir, gardant la majorité de la nourriture pour demain soir, qui je l’espère sera la retrouvaille la plus belle qui soit.

//////////////////////////////////////////////////

La nuit fut mouvementée pour Robert, passant des rêves les plus magnifiques aux cauchemars désastreux. La venue de Kathelyne le hanté beaucoup, la peur qu’elle ne se souvienne plus de leurs si grande complicité étant petit à celle de l’oublie total de toute la famille à cause de cet abandon soudain.

Celle de Kathelyne fût plus calme, elle l’a passé dans l’avion en direction de Londres. Celle-ci avait acceptée ce billet d’avion mais ne savais toujours pas si cela était une chose positive ou non de retrouver les siens. Son cœur brisé tant d’années auparavant ne semblait émettre aucune émotion, elle se demandait bien si elle n’était pas devenue insensible et sans cœur. Avant son départ le révérant lui avait pourtant bien indiqué que cela était normal, qu’un tel évènement ne pouvait être pris à la légère. Ce qu’elle savait en tout cas, c’est qu’il lui manquerait énormément, elle le considéré comme son propre père.
//////////////////////////////////////////////////

Dix-huit heures sonna sur l’horloge et la famille Pattinson était à présent réunis autour de la table à manger. Le repas entrains de cuir et le stress ne leur échappé pas. Le silence s'imposé dans le cocon familiale et tout le monde se demandait si Kathelyne allait accepter ce pardon.

Ding dong.

Deux simples notes et la famille se dressa, les mains posées sur la table. Clare regarda paniquée ses enfants, son mari lui caressa le dos, les deux filles restaient sans bougées et Robert se dirigea d’un pas rapide vers la porte d’entrée.

//////////////////////////////////////////////////

J’espéré avoir prise la bonne décision en quittant mon révérant. Il allait me manquer plus que tout mais mon frère me manquait depuis tant d’année. Je ne pardonnerai jamais à mes parents d’avoir ceci, j’aurai du vivre la maladie avec eux, comme ils l’ont fait en famille unie. Je me sentais comme exclus en fin de compte. Mais peut-être que les livres m’ont trop fait perdre la tête pour penser cela.
Je venais d’appuyer sur la sonnette de leur maison et des bruits pas ne se firent pas attendre.
La porte s’ouvrit.

//////////////////////////////////////////////////

Elle était là, c’était bien elle. Mon sosie au féminin, nos yeux d’un gris attrayant, notre sourire gêné en coin et nos cheveux aux reflets roux. C’était bien ma petite sœur, Kathelyne. Je m’approchai d’elle tout en lui tendant la main, voulant l’accueillir comme elle le méritait, en princesse.

//////////////////////////////////////////////////

Nous étions semblables et pourtant je connaissais ce jeune homme depuis plusieurs années. Alors mon frère était cet acteur d’Hollywood, je n’arrivais pas à parler, aucun son ne sortait mais j’acceptai sa main si chaude tout en restant sur le pas de la porte.

//////////////////////////////////////////////////

Je ne comprenais pas son geste, pourquoi restait-elle dehors ? Je lisais l’hésitation dans son regard. Peut-être que mes cauchemars disaient vrais, le pardon n’est pas au programme et ma vie continuera ainsi, sans elle.

- Tu sais, je te pardonne pour ce que nos.. Parents ont fait, mais je n’arriverais jamais à leurs pardonner. Je suis heureuse de mettre enfin un visage sur ta personne, nous nous reverrons. Ma vie se trouve et s’est toujours trouvée à Boston. Je pense que tu n’auras aucun mal à me retrouver, le sol Américain est très grand mais tu a l’habitude d’y séjourner je suppose. Ne leurs dit rien, le facteur est simplement passé donner ses vœux, cela suffira. Cela sera notre secret. Je t’aime Rob.

Et elle s’en alla, je ne pouvais la retenir, je n’en avais pas le droit ni même la force. Mes pieds restaient figés au sol. Elle m’avait pardonnée et cela restera mon plus beau cadeau de noël.

Je rentré alors dans la maison, fermant doucement la porte.

- Elle ne viendra pas.. le pardon n’est pas une chose facile je suppose. Laissons la vivre sa vie comme nous l’avons fais depuis des années. C’est peut-être ça la plus belle chose à faire pour elle au final.

Je m’installé sur ma chaise, commençant silencieusement mon plateau de fruits de mer avec une légère sensation de bien-être. Kathelyne était toujours ma sœur, je pouvais sourire à nouveau.


//////////////////////////////////////////////////

Ma vie à Boston était celle qui m'était destiné, le pardon est une chose que Dieu m'apprit mais après toutes ces années de bons et loyaux services auprès de mon second père, je me permis enfin d'être fière d'un de mes actes.
Je ne me rappel pas tant que ça de mon ancienne vie, mais une chose est sure : Robert comble de merveilleux souvenirs en sa compagnie, mon pardon est mon plus beau cadeau de noël.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fruits de mer   Mer 29 Déc - 23:45

original pour une fois que ce n'est pas une fille qui finit avec rob !! je te mets un 8
Revenir en haut Aller en bas
Redhead
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4736
Age : 27
Localisation : Huuum t'aimerais le savoir hein =P
Emploi/loisirs : Ménade nue obsédée ne portant qu'une couronne
Humeur : Euphorique
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Fruits de mer   Lun 31 Jan - 11:02

Moyenne : 7.4/10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://rpattz-lemon-fic.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fruits de mer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fruits de mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pattinson France Forum :: Concours de Noël-
Sauter vers: